OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
Actualités
Traduire cette page:

Noticias en EspaÑol

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Archives des actualités »Amérique du Sud

Fin cachez l'espagnol de la page non-espagnole --->
Fin cachez l'espagnol de la page non-espagnole --->

Engager pour l'impact Mars 2nd, 2015

Pourquoi les actionnaires de Faith engagent-ils les sociétés minières?

Le Révérend Seamus Finn, OMI, a été interviewé récemment par SUSTAIN, une publication de la Société Financière Internationale, une branche prêteuse de la Banque Mondiale qui se concentre exclusivement sur le secteur privé. La SFI s'intéresse à la façon dont l'Église s'est engagée ces dernières années dans l'industrie extractive. Fr. Finn a été impliqué dans des réunions de haut niveau convoquées par le Vatican et l'Archevêque de Canterbury avec des PDG et des représentants religieux pour discuter des moyens de renforcer le respect des droits des communautés locales et de réduire leur impact sur les communautés locales. Il est directeur de l'investissement confessionnel pour le Fonds de placement pastoral oblat international (OIP) et directeur exécutif du Groupe interconfessionnel international d'investissement (3iG)

Certaines des questions posées dans l'interview sont: «Pourquoi l'Église devrait-elle se soucier des produits extractifs?», «Pourquoi la justice sociale par l'investissement?» Et «Y a-t-il un moyen d'assurer l'équité sociétale? Est-ce toujours une dynamique ou y a-t-il un sweet spot? "

Lisez l'article complet ici ...


Les représentants de l'Eglise jurent de défendre les zones latino-américaines avec des mines Décembre 11th, 2014

Merci à Catholic New Service pour cet article, écrit par Lise Alves

mine à ciel ouvertSAO PAULO (CNS) - Les dirigeants chrétiens des pays d'Amérique latine 14 se sont réunis à Brasilia début décembre pour discuter des moyens de réduire l'impact des activités minières dans leurs communautés, en particulier la contamination des rivières et des lacs.

"Il n'y a pas d'exploitation industrielle à grande échelle sans eau", a déclaré l'évêque Guilherme Werlang d'Ipameri, président de la commission de la justice sociale et de la charité des évêques brésiliens. Mais les évêques disent que les matériaux utilisés dans l'extraction minérale contaminent les eaux souterraines, les rivières et les lacs dans les régions minières.

"Il a été prouvé que ces matériaux toxiques resteront dans le sol et dans l'eau pendant plusieurs siècles", a déclaré Mgr Werlang.

Une conférence de trois jours intitulée «L'Église et l'exploitation minière: une option pour la défense des collectivités et des territoires» a été la première du genre dans la région. La conférence a bénéficié du soutien de la conférence des évêques brésiliens et de la participation du Conseil latino-américain des Eglises. Les participants au 90 ont tenté de définir des stratégies et des alliances pour réduire l'impact des activités minières.

"Nous avons discuté des menaces, des défis et des insécurités que rencontrent les communautés locales et autochtones de toute l'Amérique latine là où opèrent les sociétés minières", a déclaré Oblat Père Seamus Finn du ministère de la Justice, de la Paix et de l'Intégrité de la Création des Oblats, basé à Washington.

Cliquez ici pour en lire plus "


Progrès importants dans le développement pédiatrique de médicaments contre le sida Décembre 3rd, 2014

moment_quoteLa Journée mondiale de lutte contre le sida a été marquée par deux annonces importantes concernant le développement de médicaments contre le sida pédiatriques indispensables. C'est une question sur laquelle les Oblats et d'autres investisseurs confessionnels dans le Centre interconfessionnel sur la responsabilité d'entreprise (ICCR) ont pressé les sociétés pharmaceutiques sur des années. Étant donné que la plupart des patients pédiatriques atteints du SIDA se trouvent dans des pays en développement pauvres, l'incitation commerciale habituelle au développement de médicaments n'existe pas. Et, le développement de médicaments pédiatriques contre le SIDA, en particulier pour les nourrissons, est difficile. Les membres de l'ICCR ont activement encouragé les grandes sociétés pharmaceutiques à participer à Pool de brevets de médicaments, un mécanisme mis en place sous les auspices de l'ONU pour «regrouper» les brevets de médicaments afin de rendre les formulations existantes plus facilement disponibles pour la production générique et pour des combinaisons de doses fixes innovantes à développer.

Lundi, Journée mondiale du sida, AbbVie a annoncé la signature d'un accord de licence pour le lopinavir (LPV) et le ritonavir (r), les principaux médicaments pour enfants recommandés par l'Organisation mondiale de la Santé. Cette licence permettra à d’autres entreprises et organisations de reformuler et de fabriquer des traitements pédiatriques et LPV spécialement conçus pour la distribution dans les pays à revenu faible ou intermédiaire où vit 99% des enfants séropositifs du monde en développement. [Abbvie est une entreprise dérivée d’Abbott Laboratories qui regroupe le secteur pharmaceutique fondé sur la recherche.]

Le même jour, le forum de l’industrie de la recherche sur les médicaments anti-VIH a annoncé son adhésion au forum. PEPFAR, Fonds mondial, et le Initiative de traitement pédiatrique du VIH (PHTI) dans le «Engagement à l'action mondial contre les antirétroviraux pédiatriques (ARV)», récemment créé, pour accélérer l'innovation et sauver la vie des enfants. L'initiative est conçue pour accélérer le développement de nouvelles co-formulations d'ARV pédiatriques hautement prioritaires pour le traitement de première et de deuxième intention par 2017.

Cliquez ici pour en lire plus "


Les représentants internationaux d'OMI JPIC se rencontrent à Rome Novembre 9th, 2014

Les représentants de JPIC des différentes régions oblates se sont réunis à Rome la semaine dernière pour partager sur le travail accompli et pour élaborer des stratégies pour l'avenir. Fr. Kennedy Katongo, OMI, en tant que nouveau directeur international de JPIC, a planifié et animé la réunion.

IMAG0838

Kennedy Katongo, directeur général du Service OMI JPIC, Kevin McLaughin, Région européenne, Miguel Fritz, Conseiller général pour l'Amérique latine et Gilberto Pinon, 2nd Assistant, Titulaire de la mission

IMAG0839

Felix Mushobozi, CPPS, Secrétaire adjoint (USG / UISG / JPIC) (Observateur), Daniel LeBlanc, représentant les Oblats aux Nations Unies
International, Miguel Pipolo, Région Amérique Latine, Camille Piche, ancien directeur du Service Général JPIC, DIDIER Zanafradara, représentant la Région Afrique Madagascar et Bradly Rozairo, représentant la Région Asie-Océanie

retourner en haut