OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
Récentes
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Les pasteurs paroissiaux oblats soutiennent les peuples autochtones d'Amazonie

8 Juin 2009

Les pasteurs oblats d’Amérique latine, réunis à Lima (Pérou) en avril, 20-25, 2009, ont publié la déclaration suivante: Protéger et respecter l’Amazonie, nous protégeons les peuples autochtones. La déclaration a été signée par les Oblats 41 et les prêtres diocésains 2.

Protéger et respecter l’Amazonie, nous protégeons les peuples autochtones

1. Nous reconnaissons que les peuples autochtones d'Amazonie constituent l'un des groupes d'êtres humains les plus oubliés, marginalisés, exploités et exclus de notre société, où leurs droits sont négligés et lésés par la négligence, le désintérêt et l'application de politiques publiques de certains gouvernements favorables aux modèles économiques incompatibles avec le souci de la création, concrètement l’Amazonie et les peuples qui y vivent.

2. En Amérique latine, ils tentent d’établir un «système économique diabolique» (Document d’Aparecida 385), caractérisé par la recherche de la richesse et l’aggravation d’une crise économique et financière mondiale qui aggrave la pauvreté et les inégalités de nos peuples; la dévaluation de la personne humaine; l'accroissement de l'injustice sociale et de la destruction écologique qui menace l'existence même des communautés autochtones et paysannes dépouillées de leurs terres; violence institutionnalisée; la corruption; la maltraitance des personnes; la criminalisation des manifestations; impunité; drogue et trafic de drogue; pauvreté urbaine; les migrants; la crise de l'eau; l'alliance des moyens de communication avec les puissants; consumérisme et publicité mensongère…

3. Nous nous associons à l'appel de la société civile et des églises qui travaillent avec les peuples autochtones, en particulier à un appel au respect total de la Convention 169 sur les peuples indigènes et tribaux dans les pays indépendants, de l'Organisation internationale du Travail et des Nations Unies. Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Le respect de la vie et des terres en tant que propriété ancestrale de ces peuples est évident.

4. Dans le cadre de la première rencontre latino-américaine de pasteurs oblats, nous réaffirmons notre présence missionnaire et prophétique dans ces diverses communautés - les indigènes, les ouvriers agricoles, ceux d’origine africaine et les démunis des centres urbains, laissant «notre vie s'enrichir par les pauvres et les marginalisés lorsque nous travaillons avec eux, car ils peuvent nous faire entendre de manière nouvelle l’Évangile que nous proclamons. (Règle 8a)

5. Dans cette tâche, nous écouterons attentivement leurs valeurs profondes, leur sagesse et leurs traditions culturelles. Nous lançons l'appel d'une plus grande solidarité avec les luttes des peuples autochtones pour défendre leur eau, leur terre et leur droit d'exister et de mener une vie digne. En tant que Missionnaires Oblats de Marie Immaculée qui travaillent sur ces terres, nous les rejoignons dans toutes leurs manifestations et leurs revendications qui découlent du cœur de nos peuples.

retourner en haut