Logo OMI
Actualité
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et d'audio>

Dernières nouvelles d'OMI JPIC


Prière quotidienne des Oblats 17 Juin 2024

Chaque jour, la communauté et la famille oblates d'Angleterre, d'Irlande, d'Écosse et du Pays de Galles publient une courte vidéo de réflexion sur la prière du matin, créée par des membres. Veuillez participer quotidiennement d'où vous êtes.



Visitez leur chaîne Youtube pour plus de vidéos : https://www.youtube.com/@TheOblates 


Réflexion sur l'excursion Laudato Si en mai 14 Juin 2024

Contribué par Sr Maxine Pohlman, SSND, Directrice, Centre d'apprentissage écologique La Vista

Le plaidoyer était notre thème en mai, et donc les novices OMI et moi, représentant La Vista Ecological LearningDessin vert d’arbre et d’arbuste Centre, s'est rendu dans notre local Bureau du Sierra Club où nous avons rencontré Virginie Woulfe Beile, Co-directeur du projet Trois-Rivières.

Virginia a partagé un guide utilisé par ses membres appelé le Principes de Jemez. Il nous est venu à l’esprit que tout chef religieux pourrait également prendre à cœur ces avertissements :

– Soyez inclusif

– Accent sur l’organisation ascendante

– Laisser les gens parler pour eux-mêmes

– Travailler ensemble dans la solidarité et la mutualité

– Construire des relations justes entre nous

– S’engager dans la transformation personnelle

Ensuite, nous avons profité d'une session Zoom au noviciat avec Père Daniel LeBlanc, OMMoi, un autre héros du plaidoyer ! Le père Dan est représentant d'une ONG auprès des Nations Unies à New York pour OMI et VIVAT International depuis vingt ans.

Le P. Daniel LeBlanc, Province OMI des États-Unis, Représentant auprès des Nations Unies

Lorsqu’on lui a demandé ce qui représentait un défi dans son travail à l’ONU, le père Dan a donné ce sage conseil : il faut de la patience pour faire ce travail car il faut de nombreuses années pour accomplir un changement à l'ONU. En réponse à une question sur la façon de se préparer à un ministère comme le sien, il a encouragé les novices à élargir leur éducation, en apprenant tout ce qu'ils pouvaient ! Il en est un exemple, car il parle 6 langues et a étudié le droit alors qu'il était curé d'une paroisse de 130,000 XNUMX habitants au Pérou.

Dire que nous avons été inspirés par sa vie et son travail de plaidoyer en tant qu’OMI est un euphémisme. Nous avons tous ressenti de la gratitude pour notre conversation avec ce remarquable Oblat !

 

 

 

 

 

 


Des éco-aînés engagés à la communauté Sarah 5 Juin 2024

Contribué par Sr Maxine Pohlman, SSND, Directrice, Centre d'apprentissage écologique Lavista

En septembre 2023, j'ai représenté le centre d'apprentissage écologique La Vista à The Sarah Community, une résidence pour retraités à Bridgeton, Missouri. Les dirigeants ont écouté les résidents désireux de devenir respectueux de l'environnement et j'ai donc été invité à partager certaines des activités de La Vista et comment celles-ci pourraient être menées dans leur établissement.

Cette résidence abrite plusieurs congrégations de religieuses « retraitées ». Avec un peu d'encouragement, ils se sont organisés en trois groupes et ont commencé à se réunir régulièrement. Ils ont mis en place un programme de recyclage, des opportunités de prière et des programmes éducatifs. En mai, huit mois plus tard, je les ai revisités et j'ai pris connaissance de leurs réalisations qui sont étonnantes. Je partage le travail remarquable du groupe éducatif ce qui a impacté l’ensemble de l’établissement.

Ces cinq sœurs de quatre Congrégations différentes projetaient des films mensuels pour toute la maison, et souvent jusqu'à 40 personnes y participaient. Ils ont partagé avec la directrice des activités qu'ils préféraient les documentaires éducatifs aux vidéos de divertissement et lui ont fait des suggestions bien documentées. Ils ont suivi chaque film avec des discussions et des plans d'action. Voici un échantillon de leurs offres.

Après avoir visionné le Manger notre chemin vers l'extinction sur les plastiques présents dans nos aliments, et Les gens en plastique concernant la menace des microplastiques sur la santé humaine, ils ont rencontré des représentants de Food Service. Ils ont partagé une infographie de l'American Heart Association sur sources de protéines végétales, demandant que ces options soient proposées en salle à manger, affirmant qu'ils préfèrent aussi les aliments rôtis aux « incinérés » ! Ils ont indiqué avoir vu depuis lors davantage de ces options au menu. Ils ont également découragé l'utilisation de polystyrène et d'autres plastiques dans la salle à manger. Food Service a également commencé à écouter ces demandes.

Le prochain objectif du groupe est de rencontrer des représentants de Centrafricaine, l'entreprise d'élimination des déchets, pour demander un moyen de recycler l'abondant carton qu'elle voit utilisé dans son installation. Il n’y a pas d’herbe qui pousse sous les pieds de ces éco-aînés engagés.

En réfléchissant aux réalisations de cette équipe, une sœur a commenté : « Cela a été une contribution fantastique à toute la résidence, changeant nos corps et nos âmes ! » Amen, mes sœurs !!!

 


Message du Provincial pour la fête de Saint Eugène 28 Mai 2024

Salutations du Provincial à l'occasion de la fête de Saint Eugène de Mazenod :

          À tous les membres voués de la Province des États-Unis, la Délégation de Zambie, la Mission de Basse-Californie, la Mission du Turkménistan, les Hommes en Formation, les Oblats Honoraires, les Oblats Associés, les membres de la Famille Mazénodienne, les Employés et toutes les personnes qui partagent dans notre ministère. Je vous envoie mes salutations et mes bénédictions en cette joyeuse occasion de la fête de saint Eugène de Mazenod, fondateur des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

          En ce jour, nous célébrons la vie et l'héritage de saint Eugène, un homme de zèle, de compassion et de courage. Il a consacré sa vie à prêcher l'Évangile aux pauvres et aux plus abandonnés et à former une communauté de missionnaires partageant sa vision et son esprit. C'était un homme de prière qui avait un amour profond pour Jésus-Christ et son Église et une tendre dévotion envers Marie, la Mère de Dieu. Cet héritage se poursuit aujourd'hui dans le service que nous rendons au peuple de Dieu. Je suis reconnaissant pour le don de saint Eugène, qui nous inspire tous à suivre son exemple et à poursuivre sa mission à notre époque et en notre lieu.

          Je suis également reconnaissant pour le don de chacun de vous, car nous sommes unis par le même charisme et le même appel à la sainteté. Nous sommes fiers d'appartenir à cette Congrégation, qui a une histoire riche et un avenir prometteur, grâce à votre dévouement et votre générosité, ses membres et collaborateurs.

          Alors que nous célébrons la fête de saint Eugène, je vous encourage à renouveler notre engagement à vivre comme ses fils et ses filles et à servir de témoins et de collaborateurs dans la vigne du Seigneur. Je prie aujourd'hui pour vous et vos intentions. Je prie particulièrement pour les besoins des pauvres et des marginalisés, qui sont les bénéficiaires privilégiés de notre ministère. Que saint Eugène de Mazenod intercède pour nous et que Dieu nous bénisse de sa grâce et de sa paix.

Bien à vous en Jésus-Christ et Marie,
Révérend Raymond Cook, Province provinciale des États-Unis OMI

TÉLÉCHARGER LE MESSAGE DE LA FÊTE DES OBLATS 2024


Choisir des arbustes indigènes pour les jardins de pollinisateurs 9 Mai 2024

Par Sr Maxine Pohlman, SSND, Directrice, Centre d'apprentissage écologique La Vista

Le jardin des pollinisateurs de La Vista au Cœur Immaculé de Mary Noviciate à Godfrey, Illinois, prend un nouveau look cette saison. Sur les conseils avisés de notre maître jardinier, nous avons introduit des arbustes indigènes qui sont souvent présents. négligé lors de la planification d’un jardin pour servir les pollinisateurs.

Avantages

(Bouton en fleurs)

– Un arbuste mature, comme le boutonnier illustré ici, peut fournir plus de nectar et de pollen qu’une seule plante vivace. Ce buisson regorgeait d’abeilles et de papillons en avril et mai !

– Certains arbustes à fleurs fleurissent tôt dans la saison, fournissant de la nourriture avant les autres fleurs indigènes ; par exemple, à l'extérieur du bureau de La Vista, des épices ont fleuri alors qu'il faisait encore assez frais. Les abeilles indigènes abondaient sur les petites fleurs jaunes avant que je les observe ailleurs.

– Les arbustes à feuilles caduques indigènes offrent souvent un intérêt saisonnier ; par exemple, en plus des fleurs au printemps et en été, elles peuvent fournir des fruits, des noix, des gousses ou des baies, comme celles qui se développent sur le buisson d'épices illustré ici. À la fin de l'été, ils deviennent rouges, attirant la faune.          

– De nombreuses plantes indigènes sont des hôtes larvaires de papillons et de mites.

– Une fois établis, la plupart des arbustes n’auront pas besoin d’être arrosés !

– Pas besoin d’engrais, de pesticides ou d’herbicides sur ces indigènes !

Que sont les espèces indigènes ?

Les espèces indigènes sont celles qui ont évolué dans une zone en même temps que la vie animale, contrairement aux espèces naturalisées introduites par les humains, telles que celles apportées par les Européens lors de leur colonisation ce pays ainsi que celles vendues par les pépinières car elles ont un attrait particulier pour le jardinier inconscient. De nombreuses pépinières disposent désormais d’une section spéciale « plantes indigènes ».

Les espèces indigènes que nous avons plantées comprennent : la viorne nannyberry, le sumac parfumé, le bouton, l'aronia noir, le sureau noir, le buisson d'épices, la viorne en bois de flèche et l'hamamélis. Tous se portent bien en deuxième année.

(Baies immatures sur buisson d'épices)

 
(Abeille indigène en fleur)

Une nouvelle éthique du jardin

Depuis que le développement et l’agriculture ont éliminé une grande partie de l’habitat des pollinisateurs, depuis que nous utilisons des pesticides de manière si prolifique depuis si longtemps et depuis que nous sommes confrontés aux crises du climat et de la biodiversité, il est devenu de notre responsabilité de planifier un jardin non seulement agréable à l’œil humain, mais aussi agréable à l’œil humain. également bénéfique pour les pollinisateurs, notamment les abeilles, les papillons, les chauves-souris, les oiseaux, les guêpes et les mouches. 

Pour en savoir plus, procurez-vous le livre de Benjamin Vogt Une nouvelle éthique du jardinLaissez-vous séduire par cette citation :

 

« En termes simples, l’environnementalisme n’est pas politique ; c'est la justice sociale pour toutes les espèces marginalisées aujourd'hui et pour celles menacées d'extinction demain.

En réfléchissant profondément et honnêtement à nos paysages bâtis, nous pouvons créer un activisme compatissant qui nous connecte plus profondément à la nature et les uns aux autres ».


(Jardin des pollinisateurs La Vista)

 

 

 

retourner en haut