OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
News
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Archives des nouvelles »Un investissement cohérent dans la foi


Deux jours à Genève avec le père Séamus Finn, OMI 2 février 2017

"Miser sur le contraste saisissant des perspectives, des messages, de l'ambition, des rêves, de la lecture de l'histoire et de l'état actuel des relations internationales dans un lieu chargé d'histoire"

Ma visite de deux jours à Genève a été parallèle aux deux premiers jours complets de l'administration Trump à Washington. L’expérience est devenue une sorte de retraite qui m’a immédiatement mis en contact avec un grand nombre de personnes, d’institutions et d’idées qui ont formé et soutenu le système multilatéral international dans le contexte de menaces d’annulation et de perturbation de nombreux accords et pratiques des liens qui ont été tissés dans le tissu de la cohésion et de la coopération internationales. Je pense que cela ne ressemble à aucune autre ville en termes de nombre de personnes et de gouvernements qui se sont réunis ici pour négocier la paix, pour signer des accords et des traités et pour réparer à nouveau les ruptures et les blessures qui ont souvent divisé les tribus, les comtés et les régions.

J'ai participé à une session multipartite sur l'amélioration de l'accès aux médicaments pour le traitement des maladies négligées à l'Institut d'études sur le développement international qui a réuni un ensemble international très diversifié de chercheurs, sociétés pharmaceutiques, gouvernements, agences de développement, ONG et investisseurs. Ils se sont réunis pour évaluer les progrès réalisés grâce à ce processus de collaboration, pour discuter de nouveaux concepts et initiatives envisagés et pour explorer des pistes permettant au succès de ces projets. les efforts pourraient être améliorés grâce à cette plate-forme collaborative ouverte.


Le soir, je me suis réuni avec beaucoup d'autres à l'église Saint-Nicolas de Flüe pour un service de prière interconfessionnel à l'occasion de la Journée mondiale de la paix parrainée par l'Observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à Genève. Ceci a marqué le 50ème anniversaire de la Journée Mondiale de la Paix qui a été initié par le Pape Paul VI dans 1967 et qui s'est concentré cette année sur le thème de "Non violence: un style de politique pour la paix". Un par un, les représentants des différentes traditions religieuses, Islam, Juif, Bouddhiste, Orthodoxe, Protestant et Catholique, ont offert leur réflexion sur le message de cette année du Pape François et des prières ont été offertes en six langues différentes. Des chœurs d'Afrique et des Philippines ainsi qu'une procession de style vietnamien ont été ajoutés à l'offrande.

Le deuxième jour, je me suis rendu au siège des Nations Unies à Genève pour participer à un événement parrainé par des organisations religieuses, laïques et gouvernementales pour reconnaître les contributions d'un frère dominicain 15ème siècle à la fondation du droit international et aux principes et processus qui conduira éventuellement à la création de la Société des Nations et des Nations Unies. A l'occasion de la célébration du 800ème anniversaire des frères dominicains, le Maître Général de la Congrégation ainsi qu'un certain nombre de représentants de l'ONU et du gouvernement ont rejoint un grand nombre d'invités dans la salle du Conseil qui abrite aujourd'hui la conférence sur le désarmement et porter le nom de Francisco de Vitoria, OP.

En quittant la salle du Conseil et en direction de la sortie du parc des Nations Unies, je descendis l'avenue et côtoyai les rangées de drapeaux de campagne qui étaient parfois dérangés par une douce brise lors de cette nuit fraîche. Je me suis retrouvé à méditer à la fois les discussions et oui compromis et les dirigeants qui ont contribué à la création de la Société des Nations et ensuite Nations Unies et les origines des nombreuses institutions et organisations internationales qui existent aujourd'hui. Quel était leur rêve, leur vision fondatrice et leur mission directrice? Quels problèmes, problèmes et défis espéraient-ils aborder ou résoudre? Quelle inspiration, quel courage ou quel dévouement a informé les nombreux individus du monde entier qui ont contribué à ce grand travail. Alors que nous surpassons une population mondiale de 7.5 milliards et luttons avec les soins de notre maison commune fragile et belle, comme le Pape François nous l'a rappelé, je me demandais où et comment nous trouverions la sagesse et les architectes pour construire les institutions et les relations qui seront nécessaire pour maintenir notre système ensemble.

L’inauguration de l’administration Trump pose à bien des égards un défi profond à la vision d’un système international et mondial fondé sur la conviction qu’un esprit de confiance mutuelle et de collaboration pouvait être fondé sur les principes du droit international et régi par des institutions. qui étaient basés sur ces principes. Sortir le pays d'une certaine manière de ce réseau de relations internationales et réduire la confiance et l'engagement des institutions existantes pour promouvoir pacifiquement l'harmonie, résoudre les différends et fournir un espace de discussion publique et de coopération apparaissent imprudents et peu prévoyants. À tout le moins, il s’agit d’une divergence importante de direction et d’une perturbation des protocoles en place depuis des décennies.

À une époque de bouleversement important de notre politique aux États-Unis et ailleurs, nous devons nous pencher à nouveau sur nos fondements et trouver la direction, la signification et la vie dans notre vocation. L'homéliste à la liturgie paroissiale locale dimanche dernier nous a soigneusement rappelé que dans les Béatitudes nous pouvons trouver la Charte pour vivre une vie chrétienne et expérimenter la présence remplie de grâce du Dieu vivant. Qu'il en soit ainsi!


Fr. Seamus Finn commente les normes d'affaires de Wells Fargo Décembre 12th, 2016

frseamusiccrwellsfargo

Les membres de l'ICCR continuent à presser Wells Fargo d'aborder les dimensions éthiques de leur vision et de leurs valeurs et de renforcer une culture qui donne la priorité au vrai service à la clientèle et au bien commun en tant que priorités.

Sr Nora Nash OSF et le père Séamus Finn OMI parlent à L'éthique des affaires sur ce que Wells Fargo doit faire. http://business-ethics.com/2016/12/10/where-wells-fargo-goes-from-here/


Fr. Seamus Finn, OMI, parle de la foi et du développement durable au 2016 World Mining Congress Octobre 25th, 2016

file-2016-10-20-11-25-48-pm-1

Le Congrès mondial des mines est un événement international qui a lieu tous les trois ans. Il est dirigé par un secrétariat et affilié aux Nations Unies. L’événement de cette année a eu lieu à Rio de Janeiro, au Brésil, à partir d’octobre 18 - 21. L’événement vise à promouvoir et à soutenir techniquement et scientifiquement la coopération pour le développement national et international des zones et des ressources minérales; mettre en place un réseau mondial d'information sur les sciences minérales, la technologie, l'économie, la santé et la sécurité au travail et la protection de l'environnement.

Fr. Seamus Finn, OMI, a parlé de Kellogg Innovation Network (KIN), Pourquoi le partenariat pour le développement est l'avenir de l'industrie minière.

Le panel a exploré les dimensions sociales, économiques et environnementales qui sont si vitales pour une industrie minière dynamique et un avenir qui prévoit une répartition équitable des avantages pour toutes les parties prenantes.

Fr. Seamus Finn, OMI: Commentaires au Congrès Mondial sur les Mines Rio, Octobre 20th 2016

L'engagement de l'église avec le secteur minier et spécifiquement avec l'Initiative des partenaires au développement a été initié et motivé par trois facteurs différents.

  1. Nous avons été bénis avec un pape charismatique et perturbateur qui est responsable de la préparation de l'encyclique Laudato Sí où nous sommes présentés avec une vision inspirante de l'interdépendance et de l'interdépendance qui existe entre tous les êtres vivants et notre maison commune, la planète Terre qui s'appuie sur l'enseignement de ses prédécesseurs et de l'enseignement social catholique (CST). Nous sommes également appelés par le Pape François pour les manières dont nous avons négligé de prendre soin, de cultiver et d'apprécier le don du monde naturel et maltraité la planète et échoué comme conséquence dans notre responsabilité intergénérationnelle envers les enfants de nos enfants .
  2. Il y a des chapelles et des églises et des lieux de culte dispersés à travers le monde et surtout dans les régions reculées où se trouvent beaucoup de mines et d'autres ressources naturelles désirables comme le pétrole, le gaz et le bois. Les leaders de foi à différents niveaux ont entendu pendant des années de nombreuses personnes qui vivent dans ces régions et beaucoup des histoires qu'ils racontent sur leurs expériences minières ne sont pas très positives. Bon nombre des contributions que l'industrie a apportées au progrès et au développement ont été perdues.
  3. Les églises possèdent et gèrent des actifs pour soutenir leurs diverses initiatives et elles sont actionnaires de nombreuses sociétés actives dans le secteur minier. Ils veulent faire ces investissements dans des industries et des entreprises responsables et apporter une contribution constructive aux communautés et aux sociétés où ils opèrent. Ils souhaitent également éviter d'investir dans des sociétés peu respectueuses de l'environnement, respectueuses et respectueuses des droits de l'homme et respectant leur permis social d'exploitation.

Trois thèmes qui sont au cœur de la mission de l'église et de la plupart des traditions religieuses où se croisent la mission des traditions religieuses et l'industrie minière favorisent le développement durable, la sauvegarde de la maison commune et la protection des droits humains.

  1. La promotion du développement a été à l'ordre du jour de l'Église pendant des siècles et a été spécifiquement mise en évidence par des institutions mondiales telles que les Nations Unies depuis le début. Au cours des dernières décennies, l'adjectif «durable», très débattu, a été ajouté à la conversation alors que les réalisations et les échecs de divers projets et programmes de développement ont été critiqués et évalués. Une intervention significative dans le débat sur le développement a été faite par le pape Paul VI dans 1967 l'encyclique Populorum Progressio quand il a appelé à la promotion du «développement humain intégral» et a cherché à inclure beaucoup plus que d'avoir plus ou simplement mesurer le développement en termes purement économiques. L'industrie minière a souvent participé à de nombreuses initiatives de développement par le biais de leurs contributions aux communautés locales, en particulier dans les régions entourant leurs sites d'exploitation et dans les communautés touchées par les opérations de leur chaîne d'approvisionnement.
  1. Dans son encyclique Laudato SíLe pape François nous a tous appelés à prendre soin de notre maison commune, la Terre nourricière, qui, selon lui, a été gravement endommagée par une grande partie de l'activité humaine, surtout à l'ère industrielle. Il souligne rapidement qu'il n'y a pas de solution rapide à la crise écologique à laquelle nous sommes confrontés, mais que chacun d'entre nous, individus et communautés, institutions et organisations, secteurs public et privé, a une responsabilité et un rôle à jouer pour inverser ces tendances .
  1. La protection et la promotion des droits de l'homme et de la dignité humaine sont au centre de la mission de l'Eglise et inscrites dans le droit international. Ils sont de plus en plus codifiés dans la législation et adoptés volontairement par différents acteurs du monde des affaires et en particulier par les parties prenantes et les actionnaires des sociétés cotées en bourse. Les institutions religieuses et les institutions socialement responsables et les investisseurs individuels qui travaillent avec diligence pour aligner la façon dont ils gèrent ces actifs avec leurs traditions religieuses et leurs valeurs utilisent cette même optique pour choisir les entreprises et les secteurs industriels dans lesquels ils veulent investir. .

Dans les Journées de Réflexion qui ont été convoquées au Vatican et au Palais de Lambeth, dans les Journées de Courage qui se sont déroulées au Cap et dans les autres rassemblements réunissant des leaders religieux et industriels, la société civile et des représentants des communautés locales, Nous avons un modèle qui peut aider à relever certains des défis auxquels font face les communautés locales, l'industrie et ceux qui veulent soutenir le développement durable. L'engagement de prendre soin de notre maison commune, de la cultiver et de la protéger doit être notre priorité numéro un. Nous ne pouvons pas nous reposer jusqu'à ce que nous ayons trouvé les avenues et la technologie pour le faire et en même temps utiliser les ressources multiples et riches qui sont devant nous pour soutenir l'habitation humaine sur la planète.


Laudato Si 'en pratique - Fr. Séamus Finn, OMI, sur Radio Vatican 18 mai 2016

FrSeamusPrès d'un an après la sortie de l'encyclique Laudato Si 'du pape François, Devin Watkins de Radio Vatican a parlé au p. SéAmusez Finn à la manière dont les défis du Saint-Père à l’économie mondiale ont été mis en pratique.

En tant que président du Centre interconfessionnel pour la responsabilité des entreprises et investisseur constant du chef de la foi chez les Missionnaires Oblats, le p. Seamus aide les entreprises et les institutions religieuses à investir et à exercer leurs activités avec conscience. Il a déclaré qu'il existe plusieurs projets visant à mettre en pratique les enseignements du pape François.

Écoutez l'interview et lisez l'article ici.


Fr. Seamus Finn, OMI, modère la banque durable à l'école de théologie oblate 7 avril 2016

OSTRoundtable.JJPG

De L à R: Josh Inner, Directeur Général ICCR, Anna Falkenberg, ED SRIC, Rev Seamus P. Finn OMI OIP Trust, Vincent Siciliano, CEO Nouvelle banque de ressources, Laurie Spengler, Président et chef de la direction, Darrin L. Williams, PDG Southern Bancorp, Jan Pierce, Incluez


Le 6 d'avril, le OIP Trust
www.oiptrust.org jjoint à la Centre interconfessionnel sur la responsabilité d'entreprise www.ICCR.org , le Coalition pour l'investissement socialement responsable de San Antonio www.SRIC-south.org et la Alliance mondiale pour la banque sur les valeurs www.gabv.org parrainer une table ronde sur les banques durables. L'événement a été modéré par le révérend Seamus Finn, OMI, et s'est déroulé au Whitley Theological Centre de l'Oblate School of Theology à San Antonio, TX.

La table ronde a réuni des banquiers locaux, des investisseurs fidèles, des universitaires et des gestionnaires d'actifs. Les panélistes ont aidé à identifier et à démontrer des modèles de banque durable compatibles avec le type de banques que le pape François continue de réclamer, appelant la communauté mondiale à la création d'un capitalisme 2.0 offrant des services essentiels à tous, en particulier aux pauvres et aux marginalisés. et accorde une priorité beaucoup plus élevée aux «soins de notre foyer commun».


Un oblat en vedette sur la chaîne de presse internationale du commerce 11 janvier 2016

Seamus P. FinnFr. Seamus Finn, OMI discute d'une proposition appelant à plus de transparence et à la participation des actionnaires avec Viacom…

Lire l'article complet.

retourner en haut