OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
News
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Archives des actualités »canada


Symposium canadien sur l'exploitation minière et la justice en novembre Octobre 24th, 2014

L'initiative Oblate JPIC au Canada a organisé un symposium sur l'exploitation minière, intitulé «Le cri global du peuple», un symposium sur l'extraction minière et la justice pour vendredi, novembre 7th et samedi, novembre 8th, 2014. Il aura lieu à l'Université Saint-Paul à Ottawa.

Le symposium vise à sensibiliser les Canadiens à l'impact de l'exploitation minière et à créer un espace où l'Église, la société civile et les politiciens pourront apprendre et discuter des questions de justice en cause.

Les partenaires de ce projet comprennent: l'Université St Paul, Canadian Mining Watch, l'Initiative catholique d'Halifax, Citizens for Public Justice, la paroisse des Martyrs du Canada, la paroisse St Joseph, la Commission épiscopale Justice et Paix-CCCB et KAIROS . Le conférencier invité sera le théologien Gustavo Gutierrez Merino, bien connu comme le fondateur de la théologie de la libération en Amérique latine. Le symposium comprendra également des présentations d'experts, qui comprendront des politiciens canadiens, des représentants de l'industrie minière et des porte-parole ayant une expérience directe des communautés minières en Asie, en Afrique, en Amérique latine et au Canada.

Les informations et le formulaire d'inscription sont maintenant disponibles en allant Le site d'OMI Lacombe et la sélection Justice, Paix et Intégrité de la Création / JPIC. Vous y trouverez tous les documents de la conférence. Vous pouvez aussi vous inscrire ici.

Ce symposium est gratuit et ouvert à tous ceux qui pourraient être intéressés, même si un don volontaire pour couvrir les coûts sera accepté à la table d'inscription.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Leonardo Rego, OMI à jpic@omilacombe.ca


Le Canada déclare son appui au droit humain à l'eau 31 mai, 2012

Dans un retournement surprenant, le Canada a cédé à des années de pressions nationales et internationales, décidant enfin de reconnaître le droit humain à l'eau et à l'assainissement.

Le Conseil des Canadiens, la plus grande organisation de défense de la justice sociale au Canada, fait campagne depuis plus d'une décennie pour garantir le droit humain à l'eau, et a affiché cette réponse à l'annonce sur leur site internet:

Pas plus tard que le mois dernier, le Canada a été isolé dans les négociations Rio + 20, étant le seul pays à affirmer publiquement qu'il n'y a pas de base légale pour ce droit et à demander sa suppression. Cette position était toutefois indéfendable, presque deux ans après l'adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies d'une résolution reconnaissant ce droit (résolution A / 64 / 292 de l'Assemblée générale), suivie de trois résolutions ultérieures du Conseil des droits de l'homme.

Maude Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens et ancienne conseillère principale des Nations Unies sur l'eau auprès du président de l'Assemblée générale, a déclaré: «Il a fallu des pressions sans précédent pour amener ce gouvernement à changer de position, et le changement est une bonne chose. mais les mots ne suffisent pas. Nous avons besoin d'actions, et les actions du gouvernement contredisent directement le respect du droit humain à l'eau. "

Le Conseil a toujours demandé aux gouvernements canadiens de montrer leur engagement à l'égard de l'eau en mettant en œuvre une loi nationale sur l'eau, y compris un plan d'action national sur le droit humain à l'eau. Le Conseil des Canadiens attend avec impatience que le gouvernement fournisse un plan clair de ce qu'il compte faire pour s'acquitter de ses obligations internationales et nationales en ce qui concerne le droit humain à l'eau et à l'assainissement.

Apprendre encore plus…


Le Canada appuie la déclaration des droits des peuples autochtones des Nations Unies Novembre 17th, 2010

Le gouvernement du Canada a officiellement approuvé la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones en novembre 12.

«Nous comprenons et respectons l'importance de cette Déclaration des Nations Unies pour les peuples autochtones du Canada et du monde entier», a déclaré l'honorable John Duncan, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits. Le Canada a approuvé la Déclaration afin de mieux concilier et renforcer nos relations avec les peuples autochtones du Canada. "

Apprendre encore plus…


Le mentorat des étudiants en justice sociale 1er Novembre 2010

Fr. Daniel Renaud, omi s'intéresse à l'élaboration d'un programme permettant aux étudiants de se familiariser avec le travail de justice sociale en s'engageant avec les gens à la base ou par le biais de la défense des enjeux. Si vous êtes un Oblat impliqué dans le travail de justice sociale, il aimerait se connecter avec vous pour discuter de la possibilité pour un étudiant de venir travailler avec vous pendant un certain temps.

Le père Renaud est aumônier à l'Université St. Paul à Ottawa, Ontario, Canada. Il a récemment été nommé président de l'Association du ministère du Campus catholique canadien. Cette association, mandatée par la Conférence des évêques du Canada, soutient le ministère du campus dans la promotion de la mission de l'Église catholique.

Fr. Daniel Renaud est aumônier à l'Université Saint-Paul depuis 2004. Son email est: drenaud@ustpaul.ca Le site de l'Université est www.ustpaul.ca

Fr. Renaud explique son idée dans cette interview avec le bureau oblat US JPIC Regardez la vidéo:

(Regardez la vidéo sur YouTube)


L'archevêque Miller lance un plaidoyer au nom des réfugiés tamouls au Canada Août 30th, 2010

L'archevêque J. Michael Miller, du diocèse de Vancouver, a publié une déclaration le août 25, 2010 sur la situation des réfugiés tamouls 492 qui sont arrivés à Vancouver au début d'août et qui ont demandé l'asile.

L'arrivée du navire chargé de réfugiés a suscité la controverse au Canada. Les Tamouls canadiens, la plus grande communauté tamoule à l'extérieur du Sri Lanka et de l'Inde, ont exhorté les autorités à accepter les demandeurs d'asile, affirmant que le groupe minoritaire continue d'être victime de discrimination de la majorité cinghalaise au Sri Lanka. Le haut-commissaire du Sri Lanka au Canada a demandé au pays de rejeter leur statut de réfugié en raison de liens présumés avec le mouvement séparatiste du Tigre tamoul. Les Tigres tamouls ou Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) étaient l'aile militaire du mouvement séparatiste tamoul et ont été brutalement anéantis au printemps de 2009. Des dizaines de milliers de Tamouls seraient morts dans les derniers mois du conflit, pris au piège entre les deux armées en guerre. Des crimes de guerre auraient été commis par les deux parties.

"Gardez la dignité des réfugiés tamouls à l'esprit pendant le débat sur l'immigration"

Déclaration de l'archevêque J. Michael Miller qui a siégé au Conseil pontifical du Vatican pour la pastorale des migrants et des itinérants.

Cliquez ici pour en lire plus "

retourner en haut