OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
Domaines de concentration: La dignité humaine: Vie cohérente
Traduire cette page:

Torture

«… Le respect de la dignité de chaque personne, allié ou ennemi, doit servir de fondement à la poursuite de la justice et de la paix. Il ne peut y avoir de compromis sur l'impératif moral de protéger les droits humains fondamentaux de toute personne incarcérée pour quelque raison que ce soit. "

- De la lettre aux conférenciers de la Chambre et du Sénat sur les droits de l'homme et la torture signée par Mgr John H. Ricard, président de la Commission de la politique internationale de l'USCCB

La torture est interdite en droit international. Diverses définitions existent, mais il est communément considéré comme faisant référence à la douleur et à la souffrance mentales et physiques graves infligées intentionnellement à une personne, généralement par une personne occupant un poste officiel ou sous l'autorité d'une personne agissant à titre officiel. Il peut être utilisé dans le but d'obtenir des informations, de punir ou d'intimider. Le droit international humanitaire n'exige pas que le responsable de la torture soit officiellement en poste.

Le bureau oblat de JPIC souscrit à la Abolition de la torture et soutien aux survivants Coalition International (TASSC) et le Coalition religieuse nationale contre la torture.

TASSC «… il existe de nombreuses preuves que, finalement, la torture ne procure pas une plus grande sécurité nationale, mais la menace plutôt. La violence engendre en effet la violence. Nous maintenons donc fermement notre position selon laquelle il ne peut y avoir de tolérance zéro pour la torture ».

Coalition religieuse nationale contre la torture affirme dans sa déclaration de conscience, que tous sont encouragés à signer, que: «La torture constitue une atteinte à la dignité fondamentale de la personne humaine, à laquelle toutes les religions, dans leurs idéaux les plus élevés, sont attachées. Cela dégrade toutes les personnes concernées - décideurs, auteurs et victimes. Cela contredit les idéaux les plus chers de notre nation. Toute politique autorisant la torture et les traitements inhumains est choquante et moralement intolérable. "

Veuillez visiter les sites Web de ces deux organisations qui militent contre la torture:

1. Le TASSC, principale source d'informations sur la torture, mène des campagnes pour éliminer ces pratiques et propose des moyens de venir en aide aux victimes de la torture.

2. La Coalition religieuse nationale contre la torture encourage les particuliers et les organisations à signer sa déclaration de conscience et à sensibiliser le public à la nécessité de prévenir la torture.

• Garantie Satisfait ou Satisfait Contactez TASSC pour qu'un survivant de la torture parle à votre groupe.

• Garantie Satisfait ou SatisfaitSignez la déclaration de conscience de NRCAT




retourner en haut