OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée  États-Unis

Logo OMI
Actualités
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et d'audio>

Festival de la doctrine sociale: "Collaboration multi-acteurs"

Décembre 8th, 2016

Par le fr. Séamus Finn, OMI

festivalofsocialdoctrine4"Au milieu des gens" était la perspective d'organisation utilisée pour rassembler plus de participants 500 au Festival de Doctrine Sociale à Vérone en Italie le week-end dernier. Des chefs de petites entreprises, des responsables d'églises et des membres du gouvernement étaient représentés au festival, de même que de nombreux représentants des associations religieuses et de la société civile. Ils ont présenté certains des projets très réussis qui continuent à évoluer sur les coopératives et les coopératives de crédit et ont fonctionné pendant des années et ont présenté des idées novatrices et des approches à l'application de l'enseignement social catholique aux entreprises et au secteur sans but lucratif. L'encyclique Laudato Sí fourni la motivation pour les participants et la stimulation pour les discussions, les panels et les ateliers.

Dans son message au festival, le Pape François revient sur le thème de la «rencontre» en encourageant ceux qui sont rassemblés à s'ouvrir à la grande diversité des peuples qui composent le tissu de l'humanité. "Quand vous êtes avec les gens, vous voyez l'humanité: n'existe jamais que la tête, existe toujours aussi le coeur. Il y a plus de substance et moins d'idéologie. Pour résoudre les problèmes des gens, vous devriez commencer par le bas, avoir les mains sales, avoir de la valeur, écouter le dernier ".

Dans l'atelier que j'ai présenté avec l'évêque Moses Hamugonole du diocèse de Monze festivalofsocialdoctrine2en Zambie, on nous a demandé de partager quelques idéesn l'engagement des églises avec les compagnies minières et spécifiquement en Zambie. Nous avons apporté notre contribution à l'appel au dialogue multipartite qui est encouragé dans Laudati Sí et la décision de la conférence épiscopale zambienne d'avril 2016 de convoquer une conférence sur comment l'industrie minière et l'agriculture peuvent contribuer au développement durable.

Nous avons rappelé comment l'industrie extractive représentée par les PDG de nombreuses grandes sociétés minières a demandé une conversation structurée et soutenue avec le Vatican à travers le Conseil Pontifical Justice et Paix. Cette conversation a commencé par se concentrer sur la mauvaise réputation de l'exploitation minière dans de nombreuses communautés et régions et a cherché à explorer comment l'industrie pourrait être un partenaire plus constructif dans la promotion du développement. Ainsi sont nées à Rome en septembre 2013 les Journées de Réflexion et suivies de Journées de Conversation Courageuse entre les principales parties prenantes qui se sont désormais réunies quatre fois au cours des trois années qui ont suivi avec d'autres initiatives lors d'événements nationaux et régionaux.

festivalofsocialdoctrine1Une question primordiale qui a été réitérée dans Laudato Sí concerne les mécanismes appropriés et les moyens durables de cultiver l'abondance des ressources naturelles dans notre «maison commune» qui nous ont été confiés et promis également de soutenir les générations futures. Cela inclut à la fois les ressources à la surface de la terre ainsi que celles situées sous la surface. Comment structurons-nous l'exploration et l'utilisation de ces ressources de base de manière à laisser derrière nous une planète habitable?

Nous avons ensuite discuté du rôle et de la responsabilité de chaque partie prenante et de leur contribution à un développement approprié et durable, conscient des multiples crises telles que la pauvreté, le chômage des jeunes, les migrations, la destruction de l'environnement, la détérioration des infrastructures et la violence. à travers le monde? Pour les entreprises et les fondations, cela doit aller au-delà de la philanthropie, mais être intégré dans leurs modèles et opérations commerciales et dans leurs philosophies d'investissement. Pour les gouvernements et les dirigeants politiques, cela requiert l'exercice de leur autorité pour la promotion du bien commun qui inclut la protection de «notre maison commune».

 «Je lance un appel urgent, puis à un nouveau dialogue sur la manière dont nous façonnons l'avenir de notre planète. Nous avons besoin d'une conversation qui implique tout le monde, car le défi environnemental auquel nous sommes confrontés et ses racines humaines nous concernent et nous concernent tous »(no.14)

 

 

 

retourner en haut