OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
Actualités
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Fr. Seamus Finn, OMI, parle de la foi et du développement durable au 2016 World Mining Congress

Octobre 25th, 2016

file-2016-10-20-11-25-48-pm-1

Le Congrès mondial des mines est un événement international qui a lieu tous les trois ans. Il est dirigé par un secrétariat et affilié aux Nations Unies. L’événement de cette année a eu lieu à Rio de Janeiro, au Brésil, à partir d’octobre 18 - 21. L’événement vise à promouvoir et à soutenir techniquement et scientifiquement la coopération pour le développement national et international des zones et des ressources minérales; mettre en place un réseau mondial d'information sur les sciences minérales, la technologie, l'économie, la santé et la sécurité au travail et la protection de l'environnement.

Fr. Seamus Finn, OMI, a parlé de Kellogg Innovation Network (KIN), Pourquoi le partenariat pour le développement est l'avenir de l'industrie minière.

Le panel a exploré les dimensions sociales, économiques et environnementales qui sont si vitales pour une industrie minière dynamique et un avenir qui prévoit une répartition équitable des avantages pour toutes les parties prenantes.

Fr. Seamus Finn, OMI: Commentaires au Congrès Mondial sur les Mines Rio, Octobre 20th 2016

L'engagement de l'église avec le secteur minier et spécifiquement avec l'Initiative des partenaires au développement a été initié et motivé par trois facteurs différents.

  1. Nous avons été bénis avec un pape charismatique et perturbateur qui est responsable de la préparation de l'encyclique Laudato Sí où nous sommes présentés avec une vision inspirante de l'interdépendance et de l'interdépendance qui existe entre tous les êtres vivants et notre maison commune, la planète Terre qui s'appuie sur l'enseignement de ses prédécesseurs et de l'enseignement social catholique (CST). Nous sommes également appelés par le Pape François pour les manières dont nous avons négligé de prendre soin, de cultiver et d'apprécier le don du monde naturel et maltraité la planète et échoué comme conséquence dans notre responsabilité intergénérationnelle envers les enfants de nos enfants .
  2. Il y a des chapelles et des églises et des lieux de culte dispersés à travers le monde et surtout dans les régions reculées où se trouvent beaucoup de mines et d'autres ressources naturelles désirables comme le pétrole, le gaz et le bois. Les leaders de foi à différents niveaux ont entendu pendant des années de nombreuses personnes qui vivent dans ces régions et beaucoup des histoires qu'ils racontent sur leurs expériences minières ne sont pas très positives. Bon nombre des contributions que l'industrie a apportées au progrès et au développement ont été perdues.
  3. Les églises possèdent et gèrent des actifs pour soutenir leurs diverses initiatives et elles sont actionnaires de nombreuses sociétés actives dans le secteur minier. Ils veulent faire ces investissements dans des industries et des entreprises responsables et apporter une contribution constructive aux communautés et aux sociétés où ils opèrent. Ils souhaitent également éviter d'investir dans des sociétés peu respectueuses de l'environnement, respectueuses et respectueuses des droits de l'homme et respectant leur permis social d'exploitation.

Trois thèmes qui sont au cœur de la mission de l'église et de la plupart des traditions religieuses où se croisent la mission des traditions religieuses et l'industrie minière favorisent le développement durable, la sauvegarde de la maison commune et la protection des droits humains.

  1. La promotion du développement a été à l'ordre du jour de l'Église pendant des siècles et a été spécifiquement mise en évidence par des institutions mondiales telles que les Nations Unies depuis le début. Au cours des dernières décennies, l'adjectif «durable», très débattu, a été ajouté à la conversation alors que les réalisations et les échecs de divers projets et programmes de développement ont été critiqués et évalués. Une intervention significative dans le débat sur le développement a été faite par le pape Paul VI dans 1967 l'encyclique Populorum Progressio quand il a appelé à la promotion du «développement humain intégral» et a cherché à inclure beaucoup plus que d'avoir plus ou simplement mesurer le développement en termes purement économiques. L'industrie minière a souvent participé à de nombreuses initiatives de développement par le biais de leurs contributions aux communautés locales, en particulier dans les régions entourant leurs sites d'exploitation et dans les communautés touchées par les opérations de leur chaîne d'approvisionnement.
  1. Dans son encyclique Laudato SíLe pape François nous a tous appelés à prendre soin de notre maison commune, la Terre nourricière, qui, selon lui, a été gravement endommagée par une grande partie de l'activité humaine, surtout à l'ère industrielle. Il souligne rapidement qu'il n'y a pas de solution rapide à la crise écologique à laquelle nous sommes confrontés, mais que chacun d'entre nous, individus et communautés, institutions et organisations, secteurs public et privé, a une responsabilité et un rôle à jouer pour inverser ces tendances .
  1. La protection et la promotion des droits de l'homme et de la dignité humaine sont au centre de la mission de l'Eglise et inscrites dans le droit international. Ils sont de plus en plus codifiés dans la législation et adoptés volontairement par différents acteurs du monde des affaires et en particulier par les parties prenantes et les actionnaires des sociétés cotées en bourse. Les institutions religieuses et les institutions socialement responsables et les investisseurs individuels qui travaillent avec diligence pour aligner la façon dont ils gèrent ces actifs avec leurs traditions religieuses et leurs valeurs utilisent cette même optique pour choisir les entreprises et les secteurs industriels dans lesquels ils veulent investir. .

Dans les Journées de Réflexion qui ont été convoquées au Vatican et au Palais de Lambeth, dans les Journées de Courage qui se sont déroulées au Cap et dans les autres rassemblements réunissant des leaders religieux et industriels, la société civile et des représentants des communautés locales, Nous avons un modèle qui peut aider à relever certains des défis auxquels font face les communautés locales, l'industrie et ceux qui veulent soutenir le développement durable. L'engagement de prendre soin de notre maison commune, de la cultiver et de la protéger doit être notre priorité numéro un. Nous ne pouvons pas nous reposer jusqu'à ce que nous ayons trouvé les avenues et la technologie pour le faire et en même temps utiliser les ressources multiples et riches qui sont devant nous pour soutenir l'habitation humaine sur la planète.

retourner en haut