OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée  États-Unis

Logo OMI
Nouvelles
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et d'audio>

Bulletin Peace & Life Connections - 2 novembre 2012

Novembre 2nd, 2012

Nous reproduisons maintenant le bulletin hebdomadaire Consistent Life «Peace & Life Connections» sur notre site Web. Si vous souhaitez plus d'informations ou si vous souhaitez vous abonner à la newsletter électronique, veuillez visiter www.consistent-life.org/

"Devrions-nous arrêter d'utiliser des robots qui tuent au hasard des enfants?"
A134 drone

Le conservateur américain a publié un excellent article intitulé «Pro-Life signifie Anti-Drone"Qui relie directement l'avortement et tuer par drone, parce que les deux utilisent des excuses similaires pour tuer des enfants innocents. 

∞ ∞ ∞
 

Victoria Kennedy: La question du vote qui met fin à la vie est cruelle  

A134 KennedyL’avocate Victoria Reggie Kennedy est la veuve du défunt sénateur Edward Kennedy et elle a eu quelques mots acerbes mais doux à dire contre le mesure de suicide assisté dans son état du Massachusetts. En octobre 27, le Cape Cod Times a publié un article d’opinion intitulé «Question 2 insulte la mémoire de Kennedy. "L' DE BOUBA de cette opinion a été repris dans plusieurs journaux du Massachusetts. Les conservateurs aspirent depuis longtemps à l'avortement et à l'euthanasie et s'y sont opposés. Bien que l'avortement ne soit pas mentionné par Kennedy, son article est un exemple clair d'une voix libérale contre l'euthanasie. Cette évolution nous aidera à transcender les étiquettes politiques et à nous concentrer sur les mérites de l’affaire concernée par les problèmes eux-mêmes.
 ∞ ∞ ∞

Peine de mort, pauvreté et racisme

A134 PrejeanLisa Stiller, membre du conseil d'administration de CL, a pu nous représenter lors d'une conférence avec CL Endorser Sr Helen Prejean la semaine dernière en Oregon. Lisa rapporte: «Sr. Helen a évoqué le lien étroit qui existe entre pauvreté, racisme et toxicomanie, que ce soit en matière de crime ou de peine de mort. Elle a également parlé avec passion des victimes, de leurs familles et des crimes commis. Les familles des condamnés à mort souffrent également, a-t-elle déclaré. Nous mettons des personnes dans le couloir de la mort et les familles continuent d’attendre et d’attendre. Qu'est-ce que cela dit de nous? Une partie du problème est que la peine de mort estdisponibles, donc les familles de la victime et les procureurs s'en prennent. Nous ne traitons pas de la pauvreté, des racines de la violence, mais nous construisons des prisons. Sr. Helen a encouragé les gens à regarder la façon dont nous utilisons les ressources pour la vie contre la mort.
Regardez les nouvelles électorales pour voir comment Proposition 34, la proposition d'abolir la peine de mort de l'État, tarifs en Californie.
∞ ∞ ∞

Citation de la semaine:

Victoria Reggie Kennedy
"Question 2 insulte la mémoire de Kennedy, «Cape Cod Times, octobre 27, 2012

«Mon défunt mari, le sénateur Edward Kennedy, a appelé des soins de santé de qualité et abordables pour toute la cause de sa vie. La question 2 bouleverse sa vision des soins de santé pour tous en nous demandant d'approuver le suicide des patients - et non les soins aux patients - comme notre politique publique pour faire face à la douleur et au fardeau financier des soins en fin de vie. Nous sommes meilleurs que ça. Nous devrions élargir les soins palliatifs, la gestion de la douleur, les soins infirmiers et les soins palliatifs, et non pas échanger la dignité et la vie d'un être humain contre le résultat net.

La plupart d'entre nous souhaitent une mort heureuse et heureuse, avec le moins de douleur possible, entourés de leurs proches. . . Mais à la question 2, vous obtenez à la place une ordonnance pour un maximum de 100 capsules, délivrée par un pharmacien, prise sans surveillance médicale, suivie de la mort, peut-être seule. Cela me semble dur et extrême. . . si la question 2 passe, je ne peux pas m'empêcher de penser que nous envoyons le message que [les malades en phase terminale] n'ont même pas droit à une chance. Une chance de passer plus de temps avec leurs proches. . . . Une chance d'être entouré de la famille ou du clergé ou d'un médecin lorsque la fin viendra. Cela me paraît cruel. Et seul. Et triste."

numéro #134 11.02.12  Page Web de la vie cohérente  Rejoignez ou donnez/Numéros précédents/Sommaire

retourner en haut