OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
Récentes
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Des chrétiens se joignent à des militants de la société civile pour obtenir justice au Sri Lanka

Décembre 13th, 2011

Les manifestations appellent les autorités à libérer les détenus et à mettre un terme aux violations de leurs droits.

Des chrétiens et des groupes de défense des droits humains ont rejoint les familles de personnes disparues et de prisonniers politiques lors d'une manifestation à Colombo hier pour demander la libération de leurs proches, pour savoir où ils se trouvent et pour lutter contre la répression à l'encontre des militants politiques.

Selon les chiffres des Nations Unies, plus de 12,000 ont été portés disparus pendant la guerre civile et les groupes de défense des droits de l'homme estiment qu'il y a plus de prisonniers politiques qui croupissent en prison.

Les manifestants ont brandi des photos, des pancartes, des banderoles et des slogans en marchant dans le centre-ville.

«Ceux qui s'élèvent contre les violations des droits de l'homme aujourd'hui disparaîtront demain», a déclaré Nimalka Fernando, avocat et défenseur des droits civils.

«Les gens n’ont pas la liberté d’expression. Les militants de la société civile sont dûment remarqués et pris en charge par le service des enquêtes criminelles et les agents de sécurité », a-t-elle déclaré.

"Ils [les forces de sécurité] tentent de mettre fin aux manifestations, de harceler les gens et de restreindre l'activisme politique", a-t-elle ajouté.

Réunis devant la gare de Colombo, les manifestants ont également appelé les autorités à retrouver les disparus et demandé la libération des prisonniers politiques.

Le père Marimuthupillai Sathivel, prêtre anglican, a déclaré que le gouvernement devrait prendre des mesures immédiates pour réparer les torts qui continuent de se produire.

"Le gouvernement a violé les droits démocratiques du peuple et en a gardé beaucoup en prison sans procédure légale appropriée", a ajouté le prêtre anglican.

Le ministre de la Justice, Rauff Hakeem, a déclaré à la presse que le gouvernement prenait des mesures pour que les personnes détenues sans raison soient identifiées et libérées.

Merci à UCAnews.com pour cette histoire

retourner en haut