OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée  États-Unis

Logo OMI
Actualités
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et d'audio>

Réflexion sur le sauvetage des mineurs chiliens

Octobre 26th, 2010

Renee Yann est une sœur de la miséricorde et vice-présidente de la mission et des valeurs au Mercy Keystone Health Plan à Philadelphie. Elle a écrit cette réflexion en prévision du sauvetage des mineurs chiliens, que nous voulions partager avec vous.

Chers amis et co-ministres,

Hier soir et aujourd'hui, les pensées et les prières du monde sont encore plus étroitement concentrées sur une petite ville du Chili où trente-trois hommes ont été piégés dans les ténèbres de la terre.

Un par un, au cours des quarante-huit heures, ces hommes seront livrés à la lumière, ressuscités à la vie qu'ils ont quitté, sans méfiance, un matin il y a plus de deux mois. Ils seront extraits de la terre par un passage à peine à l'épaule. Comme toute naissance, chacune de leurs transitions sera accompagnée de cet étrange mélange d'agonie et d'espoir qui donne une nouvelle vie. Et avec chacun d'eux, nous expérimenterons indirectement ce que signifie renaître.

Par de brillantes journées d'octobre comme celles-ci, où même les feuilles semblent faites de soleil, nous pourrions apprécier plus profondément le désir des mineurs chiliens de revenir à la lumière. Chacun de nous, à un moment de sa vie, a passé du temps sous la surface de la vie. Peut-être avons-nous connu l'obscurité de la dépression, du deuil, de la dépendance, de la maladie mentale ou du désespoir économique en nous-mêmes ou en ceux que nous aimons. Le temps passé dans la caverne de ces fardeaux est exponentiellement plus long que le temps normal. Nous dépensons d'énormes quantités d'énergie à la recherche d'un moyen de sortir, jusqu'à ce que nous nous abandonnions finalement à la prise de conscience que le seul moyen de «sortir» est de «passer».

Au cours de ces heures, ces mineurs achèveront leur passage «à travers». Alors que chacun revient dans sa famille, remercions Dieu avec eux. Et puissions-nous utiliser le temps comme une méditation et une action de grâce pour nos propres passages, qu'ils soient terminés ou en cours. Puissions-nous l'utiliser comme un temps de prière pour notre monde afin que nous soyons délivrés de la guerre, de la pauvreté, de la tyrannie, du terrorisme et de l'égoïsme. Que ces hommes le sachent ou non, notre Créateur a tenu leurs mains pendant les semaines de souffrance. Dieu se lèvera avec eux dans l'étroite cage de leur délivrance. Et Dieu est toujours avec nous car nous naissons continuellement de nouveauté dans nos propres vies. Aujourd'hui, alors que nous regardons les actualités, retenant notre souffle par anticipation, souvenez-vous de Celui qui vous tient toujours la main.

Bénédictions,

Sœur Renée

---------

Renee Yann, RSM

retourner en haut