OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
récentes
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Des groupes de la société civile exhortent le président Obama et le Congrès à mettre un frein aux spéculations alimentaires pour lutter contre la crise mondiale de la faim

Mars 27th, 2009

Lettre à la Maison Blanche, les dirigeants du Congrès réclament une action rapide

WASHINGTON, DC - Mardi, une coalition d'organisations de la foi, de la faim, du développement international, de l'agriculture et de l'alimentation, y compris le Bureau des Oblats de JPIC, a envoyé une lettre au président Obama demandant un soutien décisif aux efforts visant à réduire l'excès de spéculation sur les marchés à terme de l'agriculture qui menace l'alimentation la sécurité de centaines de millions de personnes. La lettre précise qu '"une partie importante des fluctuations des prix des denrées alimentaires de l'année dernière est le résultat d'une spéculation excessive sur les marchés des produits de base de la part des fonds spéculatifs et des banques d'investissement qui ont contribué à la crise économique actuelle".

«Alors que les gouvernements et les régulateurs considèrent les changements nécessaires sur les marchés financiers et des produits de base, il sera impératif d'éliminer les spéculations qui ont contribué à l'escalade destructive des coûts des denrées alimentaires et du carburant, en particulier dans les pays les plus pauvres du monde. Les investisseurs devront également examiner de plus près les activités de ceux qui gèrent leurs actifs. », A déclaré Séamus Finn, OMI, directeur du Bureau de la justice oblate, de la paix / de la création pour la création et membre actif du Centre interconfessionnel pour la responsabilité de l'entreprise.

La lettre a été signée par des groupes de la justice sociale et de la société civile 183, notamment des groupes internationaux 107 de pays 29 et des groupes 76 basés aux États-Unis. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a estimé que des millions de personnes supplémentaires dans les pays en développement étaient confrontées à la malnutrition en raison de la flambée des prix des produits alimentaires dans 200. Les signataires exhortent le président et le congrès à réglementer à nouveau le marché à terme des produits de base afin d'empêcher la spéculation de continuer à contribuer à la faim et à l'insécurité alimentaire dans le monde.

La lettre précise que la volatilité des prix des produits alimentaires 2008 «aurait pu être stoppée par des règles raisonnables qui, si elles étaient appliquées, auraient évité la malnutrition et la famine provoquées par le jeu excessif des prix des aliments. Des réformes importantes sont maintenant nécessaires pour empêcher les méga-investisseurs de considérer le marché à terme comme un casino où ils peuvent jouer avec la faim. "

Plusieurs propositions au Congrès seraient des premières étapes importantes pour empêcher une spéculation excessive d’augmenter le prix des denrées alimentaires pour les populations du monde entier. Ces mesures doivent être renforcées pour que toute la gamme de la spéculation sur les contrats à terme sur marchandises soit couverte et que les fonds d'investissement géants n'exercent pas de pressions spéculatives sur les prix des denrées alimentaires.

Lire le texte intégral de la lettre ici…

retourner en haut