OMI JPIC logo

Justice, paix et intégrité de la création

Missionnaires Oblats de Marie Immaculée États-Unis

Logo OMI
Récentes
Traduire cette page:

Nouvelles Récentes

News

Archives des actualités


Dernière vidéo et audio

Plus de vidéo et audio>

Arrêtez la tragédie humaine dans le Vanni!

28 janvier 2009

La déclaration suivante a été reçue du diocèse de Jaffna. L’évêque, les prêtres, les religieux et les laïcs se sont joints à de nombreux autres pour une grève de la faim continue afin d’attirer l’attention sur la calamité qui affecte certains civils tamouls de 250,000 pris entre les combats entre l’armée sri-lankaise et les restes du LTTE.

Passez à l'action - Envoyez un courrier électronique au président du Sri Lanka pour qu'il mette fin à l'offensive militaire et établisse un corridor de sécurité permettant aux civils de s'éloigner des combats. Cliquez ici pour notre alerte d'action.

Texte de la déclaration diocésaine:

Nous, évêque, prêtres, religieux et laïcs du diocèse catholique de Jaffna et les membres d'autres confessions religieuses et les représentants d'organisations civiles réunis à la cathédrale de Jaffna pour entamer une grève de la faim continue voudraient dire ce qui suit:

Au cours des dix derniers jours seulement, plus de civils 400 (y compris plus de 300 en un seul jour) ont été tués et plus de 1400 ont été blessés ou mutilés. De nombreux autres décès se poursuivent en raison du manque de soins médicaux appropriés ou de la possibilité de les transférer à Vavuniya pour un traitement spécialisé. Beaucoup de morts ne sont pas enterrés à cause des bombardements continus, etc.

Même les chiffres ci-dessus ne concernent que ceux qui sont pris en charge, car de nombreux autres auraient été ignorés.

Les gens sont obligés de rester en tension dans leurs bunkers improvisés tout le temps.
Ils sont sans nourriture appropriée ou d'autres nécessités de la vie.

Nous sommes tristes que même la communauté internationale, y compris les défenseurs des droits de l'homme et les organisations, soit apparemment inactive, à l'exception de certaines déclarations. Attendent-ils que tous soient annihilés pour passer à l'action?

Nous avons donc unanimement

  • Demander à toutes les personnes concernées de prendre des mesures immédiates pour mettre immédiatement fin à la tragédie humaine qui se déroule dans le Vanni
  • Déclarons que nous sommes tous contre cette guerre et
  • Appel à toutes les parties concernées pour qu’une solution politique juste soit présentée, discutée et mise en œuvre sans aucune chance d’être abrogée ou révoquée.

Cette déclaration est publiée sur 2009-01-28, à la fin de la première journée de grève de la faim

................................................
Au nom des participants 28-01-2009

retourner en haut